21 janvier 2016

Deux mots



Ça fait des mois que je n’écris plus.

Des mois que je ne lis presque plus non plus.

Des mois que je dors sur mon divan, mon chaton sur le cœur, mon chien aux pieds, mon fils inquiet et mon homme aux aguets.

Il existe plein d’euphémisme pour nommer la chose…

Moi je préfère les mots crus, directs.

Dépression sévère.

Juste deux mots, 15 lettres, un espace et un point.

Deux mots qui se forment longtemps avant qu’on ne les nomme les écrive ou même qu’on les ressente.

Deux mots forgés dans les peines, les angoisses, tricotés de peurs, de jugements, de dénis, et de tentatives de s’en échapper.