13 décembre 2011

je soufflerai mes bougies, heureuse!

Arrive le temps des bilans.
Arrive le temps de la quarantaine.
Voilà, je le regarde bien droit dans les yeux cette mi-temps de la vie.
Loin d’être une pause, loin d’être un temps de repos.
Ça ne ressemble en rien à une mi-temps au baseball ou au hockey!
Je vieillis!
Je m’assagis, je m’épanouis, j’élargis mes horizons.
Tout en traçant de plus en plus opaques les frontières de mon bonheur.
Cocon tout doux que je souhaite préserver, couver, forger, habiter.
De fille de bande, je deviens plus solitaire. Femme d’intérieur.
Intériorité apprivoisée.
La trentaine fut la décennie directionnelle, décisionnelle.
Faire des choix, les assumer, chambouler ma vie, celle des gens que j’aime afin de palper, sentir, goûter à mes rêves. Les rendre enfin tangibles. Vivre en concomitance avec mes désirs et m’ancrer.
Moi l’aérienne, la rêveuse…
Trouver mon unicité dans tous mes paradoxes.
La charnelle qui rejoint l’aérienne.
L’organisée qui chamaille la lunatique.
La souriante qui calme l’esclaffée.
Les torrents et les chutes immenses, qui font places aux eaux calmes et douces et aux cascades qui brillent sous la lumière du soleil.
Être capable de briller sous les lunes plus sombres aussi.
J’accueille cette fin de trentaine avec une immense paix et beaucoup d’excitation!
Car pour la dizaine qui s’amène, beaucoup de travail, de projets, de fous rires, d’idéaux à réaliser. Bien des gens à découvrir, bien des prises de vue à fouiller…

2 commentaires:

Spiruline a dit…

Très beau ton hymne à la quarantaine. Je ne sais pas quand tu endosseras ce nouvel habit, mais je suis sûre qu'il te siéra à merveille! Et à tout hasard, bon anniversaire....

Laluna a dit…

Le 16. 9 jours avant Noël. Quand j'étais petite c'était pour moi une date horrible.
En vieillissant... Je trouve ça bien. Toutes les lumières qui rendent beau ce gris omniprésent...
Merci de tes bons voeux.
à bientôt!