22 mars 2013

Discussion autour de 50 nuances de gris…


Je viens de terminer le livre… Les deux sur trois livres en fait.
Est-ce que j’ai aimé?
Non.
Mais… oui!
J’ai aimé la relation fusionnelle qu’ils entretiennent ensemble. J’ai aimé la connivence. J’ai aimé sa résistance à elle. J’ai aimé leur passion.
J’ai trouvé ce livre mal écrit et sans nuances (malgré le titre).
Je lis sur le net et sur mon fil Facebook des choses qui ne sont pas vraies sur le livre.
On dit que c’est un livre sur le sadomasochisme…
Euh?
Non pas du tout.
Pas parce que le monsieur a l’habitude d’entrer en relation avec les femmes de cette manière que ce livre porte sur ce sujet.
Oui il en est question.
Mais je ne vois pas vraiment dans ce roman,  où les deux amoureux ont ce genre de relation (bien sûr il existe une relation de dominance... Mais les jeux auxquels ils s'adonnent n'ont rien à voir je pense, à l'engouement que la terre porte à ce livre). La demoiselle décide pourtant d'essayer cette pratique et finalement refuse farouchement et s’enfuit devant l’atrocité de ce qu'elle a ressentie et ne veut en aucun cas que cela se reproduise! Elle n’aime pas et comme une femme indépendante et forte elle part en lui disant ce qu’elle en pense. Elle veut mieux et surtout elle veut plus qu'une relation consensuelle basée sur la recherche du plaisir dans la douleur.
Je pense que ce livre va rejoindre autant de femmes pour d’autres raisons que les gens qui n’ont pas lu le livre pensent…
La raison majeure est le changement, la transformation que monsieur Grey effectue après avoir rencontré l’amour avec un grand A qui plus est qui a tout, mais alors là… Vraiment tout! Je ne connais pas une femme qui ne rêve pas d’avoir autant d’effet sur un homme! Et toute sa découverte du plaisir dans les bras d’un homme si beau, si attentionné! Qui a connu la découverte de la sexualité avec autant d’ouverture et de plaisir dites-moi?
Cette femme est libre dans son corps et dans son cœur et elle rencontre l’amour.
« LE VRAI » et ce, dès sa première rencontre en plus!
Ce livre parle de sadomasochisme, mais il parle bien plus du rêve de la petite fille qui rencontre son prince charmant.
Ce livre vient chercher cette part de rêve que l’on retrouve dans presque tous les films américains de « filles »…
L’amour qui transcende les meurtrissures de l’enfance (pour ça il faudra lire le 2e livre), qui transcende les classes sociales, qui aplanit les problèmes de valeurs entre deux personnes. Je vois déjà ici le film qui pourra en sortir!


Ce qui en fait un mauvais livre pour moi, c'est qu'il est linéaire et qu'on ne va pas très loin dans la psychologie des personnages, on ne sort pas des clichés. 
Est-ce un livre érotique?
Pas pour moi.
Pour moi ce livre est dans la lignée des livres que l'on lit pour se détacher la tête du corps et qui a la même fonction que les films de filles quand j'ai le goût d'en écouter un.
Un divertissement qui ne se peut pas.
Si je veux lire des livres érotiques je vais vers d'autres choix...
Comme "femme de papier" de Françoise Rey. Pas trop hard et ma foi assez diversifié pour aller chercher son public quelque part.
...

Je ne sais pas pourquoi ce livre soulève tant de passions autant négatives que positives.
Je pense qu'il existe sur les tables des livres autrement plus subversifs et choquants et/ou érotiques...
Pourquoi lui?
Je ne sais pas encore...
Je cherche.
...

Et vous…
Vous en pensez quoi??

7 commentaires:

Maman au carré a dit…

Entièrement d'accord bien que je n'en sois qu'au premier. Je prends plaisir à le lire (sans mauvais jeu de mots), mais je ne trouve pas non plus que c'est bien écrit, ni que c'est un ouvrage sur le sado-maso... Le livre le plus vendu en 2012? Eh bien! J'essaie de comprendre pourquoi...
Je commence le second bientôt... tout de même! :-)

Petite libellule a dit…

Je suis comme toi... un peu ambivalente par rapport à ces livres. Car oui, même après avoir terminé le premier de peine et de misère, je suis allée chercher le deuxième. Oui, il nous fait fantasmer le beau Christian Grey, oui, sa passion pour Ana nous fait envie, et tout cet amour naissant est très inspirant. Paradoxalement, on comprend et on accepte mal les pulsions de violence qui ponctuent cette relation qui autrement, serait parfaite...

J'ai acheté le deuxième livre pour justement aller plus loin dans la psychologie des personnages, pour comprendre POURQUOI, mais je crois effectivement que je vais rester sur mon appétit... À suivre.

Marico a dit…

Merci pour cette phrase: "Pour moi ce livre est dans la lignée des livres que l'on lit pour se détacher la tête du corps et qui a la même fonction que les films de filles quand j'ai le goût d'en écouter un". Ton texte m'a aidé à comprendre mon ambivalence. De plus, je l'avoue, j'avais des attentes. Toute cette publicité autour de l'oeuvre. Je m'attendais à quelque chose de qualité, style Millenium!!!! Ça m'apprendra! Comme dans tout livre, il y a du "bon" MAIS que c'est mal écrit. Linéaire, simplet et de ce fait, lassant! Après avoir essayé vraiment de me rendre au bout du premier tome (et j'adore lire), je laisse tomber. Il y a tant d'oeuvres superbes qui m'attendent. Encore une fois merci pour m'avoir aidé à résoudre mon énigme!

Julie Deblois a dit…

Oui, nous sommes donc minimum 4 à nous demander... Mais pourquoi ce livre est-il autant vendu??
Les autres sont-elles toutes comme nous?
à suivre la vague???
Je suis contente de savoir que vous me visitez les filles.
C'est agréable de vous lire!
Bonne fin de semaine!
:)

Éphémère a dit…

Personnellement, je ne l'ai pas lu et je n'ai pas l'intention de le lire.

Le fait qu'il soit autant vendu ? Tout le monde en parle. C'est simple non ? On en parle en bon en mauvais mais étant curieux de nature, on l'achête pour voir. Parce que forcément, quelqu'un dans notre entourage nous en a parlé. On en parle aussi à la radio et à la télé.

Au tout début, j'étais interessée à le lire à cause de la mauvaise critique. J'aime voir pourquoi on critique négativement un live. Puis, j'ai vu sur les réseaux sociaux que tout le monde lisait ce livre alors ça me tentait moins. Finalement, on a comparé ce livre à un Harlequin et je déteste ce genre littéraire.

Mais j'avoue que ton opinion m'a donné un peu envie de le lire. Mais je ne crois pas l'acheter. Je resterai sans savoir je crois.

Autant j'aime les films "mauvais" pour me divertir, autant je ne peux pas me résoudre à lire un livre "mauvais". J'aime que ça soit bien écrit, que l'histoire soit enlevante. C'est important ! Un livre c'est trop cher pour que je jette mon argent sur quelque chose de "mauvais".

Élise a dit…

Ton texte tombe à point! Au travail, on se demande pourquoi ce livre est tant lu. Quel plaisir prenne les femmes à lire sur des relations sado-maso et dominantes. À ce que je comprends, ce n'est pas de cela qu'il s'agit! Faudra que je le lise pour tenter de comprendre tout ça. Ton texte va m'éclairer. Merci!

Le dirigeable a dit…

J'aime bien l'image qui s'en dégage.
Un produit un peu douteux, traitant du désir, de la femme-objet qui serait indépendante en même temps:
Son prince charmant est riche, très riche.
Il lui procure des orgasmes délirants 4 fois par jour.
Il est fort et contrôlant, mais se laisse gagner, tombe en amour devant sa belle.
Ah, j'oubliais, il est beau, très beau!

Parlons maintenant de l'industrie de la mode:
La femme y est accessoire, elle est aussi forte, en même temps.
Elle correspond à des critères physiques inatteignables.
Elle est riche, très riche.
Bon... Pas tout le temps, mais elle contrôle sa vie. Elle garde sa maison propre avec plein d'enfants, toujours souriante (déjà, c'est gros non?).
Et les femmes achètent, consomment, tentent d'atteindre ce rêve qui finit souvent par les briser et les rendre amères.

Vous me trouverez peut-être un peu sévère, mais j'y vois un parallèle.

J'y vois aussi la raison du succès foudroyant de ce livre.