17 décembre 2014

Un jour spécial...

Hier c'était jour de fête!
Jour de ma fête!

43 ans!
Pour les uns c'est jeune, pour les autres c'est moyen et pour d'autres... Ô que c'est vieux!
Pour moi?
C'est 43 ans... Tout simplement.
Physiquement je réalise que je dois vraiment prendre soin de moi. Plus rien ne vient seul. 
Il est plus que temps que je me mette à prendre soin de ce corps que je néglige au profit de toutes mes pensées. Mon hamster bionique est assez entrainé, je dois penser à mes muscles ailleurs!
Au mi-temps de la vie, je pense que je vais concentrer mes efforts à vivre plus dans mon corps et moins dans ma tête.
Tenter d'atteindre l'équilibre à tout le moins.
...
Mes défis avant le 44?
Lire plus, Facbooker moins, bouger plus, manger mieux (moins plus que mieux...), créer plus.

J'ai le soucis aussi, de m'en faire moins. Parce que je réalise que même lorsque je m'en fais, ce qui doit arriver, arrive effectivement. Il faut que j'arrive à lâcher prise et à m'abandonner... 
...
Aujourd'hui est le premier jour de ma nouvelle année à moi. Je compte bien y être heureuse et "groundée"...
...
Je vous laisse en musique, petite chanson qui tourne en boucle dans ma tête depuis hier... 
Bonne journée.


5 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit…

Bonne fête chère et douce voisine de fête !
Tu sembles avoir une belle âme alors oui, pourquoi ne pas travailler sur ton corps si tu sens qu'il a besoin de faire prendre soin de lui...

Marie a dit…

Bonne fête à toi ! C'est vrai qu'avec les années qui passent, on réalise de plus en plus l'importance de prendre soin de soi! Je te souhaite un avenir à ton image ;-)

Marie

Éphémère a dit…

Bonne fête à toi ! :)

Julie Laluna a dit…

Merci les filles!
xx

Pierre Forest a dit…

43 ans, tu verras, un jour, tu trouveras ça jeune. :)

J'en ai 53 et je réalise que c'est précisément à 43 ans qu'ont débuté plusieurs changements importants dans ma vie. C'est à cet âge, notamment que je me suis inscrit dans un parcours universitaire pour terminer le printemps dernier avec un B.SC.G en poche et tellement, tellement de connaissances utiles que j'ai pu appliquer au cours de ces années. À 49 ans, j'ai décidé de sortir de ma zone de confort et quitté une entreprise où j'étais depuis 25 ans pour une industrie complètement différentes. J'ai adoré cette expérience et toute l'énergie positive qu'apporte le changement et le plaisir de transposer ses connaissances dans un autre milieu. Ça apporte aussi beaucoup de confiance en soi. J'ai d'ailleurs répété l'expérience, l'été dernier, en joignant une autre entreprise avec des défis encore plus grands. Il y a un plaisir à se donner des défis, y faire face et surtout atteindre les objectifs qu'on s'est fixé. Et le printemps dernier, après avoir passé toutes ces années à enrichir mon cerveau de connaissances, j'ai décidé qu'il était temps de prendre un peu plus soin de mon corps, en veillant à la façon dont je le nourrissais, mais aussi en me mettant au jogging, moi qui ne pouvait courir plus de 100 mètres sans être à bout de souffle. Et en peu de temps, avec une méthode toute simple, inspirée du gros bon sens, j'ai progressé, progressé, de sorte que j'ai maintenant, à 53 ans, un meilleur cardio que celui que j'avais à 15 ou 20 ans et je peux courir 7 kilomètres, sans forcer, en tenant même une conversation. Je n'aurais pas cru cela possible, pourtant, c'est cela.

Je réalise qu'il n'est jamais trop tard pour se lancer, que le changement est très positif, si on sait le doser et ne pas s'en mettre trop sur les épaules au départ, parce que l'important c'est de persister, de progresser et pour cela, il faut rester dans ce que j'appelle la fun-zone.

43 ans, c'est le début de ta nouvelle vie, comme tu dis.