07 février 2012

Résilience

*Résilience*
Ça sonne comme résille.
Bas résille.
Vous savez, les bas remplis de trous.
On les dit élégants, coquins, charmants.
Une personne résiliente c’est ça aussi?
Une personne pleine de trous, qui brode autour de ces vides et en fait quelque chose de beau?
Une personne qui se bâtit tout autour d’une armature artificielle, empruntée afin de grandir?
Je pose la question…

4 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai testé récemment la résilience et ce n'est pas agréable, je dirais même que c'est cela qui créer des trous... contrairement aux bas résille qui sont comme ça.
Cette même résilience fait du bien à l'autre personne mais pas à soi, enfin pas dans mon cas...

Bonne journée
Isabelle

Spiruline a dit…

Bonjour Laluna,
J'aime ton interprétation personnelle et très imagée de la résilience. Je crois qu'à un certain âge, nous sommes tous des "rapiécés" de la vie. Certains, comme tu le dis justement, ne font pas que repriser les trous mais les brodent et s'en embellissent. Pour moi par contre, cette armature n'est pas artificielle, bien au contraire elle nous est propre, unique et est le résultat de nos choix, de nos expériences. Et toi, as-tu fait de la broderie? Je pose la question....

Pierre F. a dit…

La résilience, c'est accepter ce sur quoi nous n'avons aucun contrôle. Ça ne veut pas dire pour autant que la situation est agréable, mais disons que si on n'a vraiment aucun contrôle sur une situation, c'est une perte d'énergie que de s'en faire. Vaut mieux concentrer ses énergies là où on peut changer les choses.

Laluna a dit…

@Spiruline... Je suis devenue au fil des ans, une pro de la broderie... Pas pour me vanter... hihi. Je ne sais pas si tu seras d'accord, mais avec le temps, je pense que les gens qui savent broder, sont des gens encore plus ouverts et aimants. Moins jugeant!
@Isa... Quelle période triste tu vis. Je suis de tout coeur avec toi.
@Pierre... Je suis très heureuse de vous lire... Et je pense aussi qu'il est important de mettre nos énergies là où ça compte... Comme la guérison... D'où la broderie...