12 octobre 2010

violence tragique...

Si jeune...
Mais y-a-t-il un âge pour mourir ?
Une adolescente d'une polyvalente au sud de Montréal a été battue à mort par son père.
Ce qui fait la manchette, c'est la religion du père et de la fille.
Où va aller le débat ?
Sur le fait que les musulmans ne respectent pas nos valeurs, qu'on ne devrait pas tant les accepter par ici.
Combien de pères ou de mères "québécois purs laines" sont violents envers leurs enfants ???
Et dans les cas où un père tue un de ses enfants, parle t-on de la religion catholique ?
Non.
C'est un drame, tragique.
Une adolescente est morte.
Quelle que soit la raison de la correction, on n'a pas affaire ici à une histoire de religion, mais de violence. Une affaire d'abus contre la personne.
Une histoire où la violence avec un grand V est sortie victorieuse contre la vie.
On ne connaîtra jamais le fin mot de l'histoire tragique de cet homme et de cette si jeune fille.
Ce qu'on sait par contre c'est, que partout dans le monde des petites filles, des femmes se font battre, abuser, mutiler. Par manque de connaissance, par peurs diverses, par croyances religieuses extrêmes, par histoire culturelle propre à un lieu, un pays, une région.
Il faut comprendre que la violence n'a ni race, ni couleur, ni porte-monnaie, ni saveur, ni odeur.
Elle peut être chez le voisin de pallier, chez cette cousine qu'on aime tant, chez notre ami qui aime tellement sa femme et ses enfants....
Je voudrais que tous les démagogues de la terre se taisent, au moins une minute, et en silence pensent à toute cette violence qui les habite, à toutes leurs petites guerres intestines qu'ils livrent sans merci.
Une minute de silence afin d'arrêter de propager à leur tour, la haine de ce qu'ils ne connaissent pas, une minute de silence pour penser à cette demoiselle, qui un soir bien ordinaire d'octobre, a perdu la vie, par les mains de l'homme qui était sur cette terre pour la protéger.
Et ça, ça n'a rien à voir avec la religion de quiconque.

5 commentaires:

Les Réflecteurs a dit…

Beau texte,d'une belle personne qui sait nourrir mon amour.

Malheureusement, les démagogues n'écoutent pas, il sont trop occupés à parler...

Anonyme a dit…

Depuis toujours, mon amie, tu écris avec une plume alerte et si assurée...
Je te félicite, Julie!
Continue de coucher sur papier tes belles idées et ainsi nous faire réfléchir et nous émouvoir.
Tendrement,
Julie XX

Spiruline a dit…

Je me tais, en signe de totale approbation!

Laluna a dit…

Merci des encouragements et des mots d'amour de mon amoureux...
Merci à mon amie Julie d'être passée par ici... Je ne savais pas que tu y venais.
Et toi cher Romande...
Toujours très fière de te compter parmis les lectrices !
Bonne journée à tous !

La Mère Michèle a dit…

Bien dit.

Très bien dit.