30 octobre 2012

Espace étanche pour amoureux, recherché...

Vivre à deux n'est pas chose aisée. On a beaucoup de discussions au travail à ce propos ces derniers temps. Probablement l'automne, la fin de l'été ou encore le recommencement des routines et du "métro-boulot-dodo" qui affecte les neurones amoureuses... Qui sait?
On arrive toujours à la même conclusion : On doit être capable de se retrouver et d'avoir du plaisir ensemble. Comme couple! Sinon la vie est longue et ardue. Se retrouver ensemble et avoir du plaisir... Beau dans la théorie. Mais en pratique? Quand vient l'heure des retrouvailles, comment faire place dans le cerveau et l'énergie pour retrouver ce petit je ne sais quoi qui allume et tourne le bouton à "on"? 
Comment se fait-il que lors des fréquentations, lors des balbutiements d'un couple on arrive à trouver cet espace en soi, malgré les aléas de la vie et qu'une fois le couple bien installé, on peine à le retrouver?

Une question d'hormones certainement. Mais il n'y aurait pas dans le début du couple un espace bien défini à l'autre qui ne vient pas toucher aux autres espaces de notre vie? Comme si on arrivait à faire abstraction de tout le reste par la seule pensée de l'autre, sa seule présence...
Comment faire pour retrouver cet état d'esprit des débuts? Comment faire pour étanchéiser cet amour qui nous tient à cœur et au corps pour notre plus grand plaisir! Comment retrouver les espaces libres des temps nouveaux?
Comment arriver en fin de soirée fraîche et disponible comme au début?
Se donner des rendez-vous, comme dirait mon amie Ge, sexologue et blogueuse spécialisée dans les relations amoureuses? OK. Mais quand????? Hihi! J'arrive à me poser la question. Même quand les fins de semaine sans enfants (famille reconstituée oblige) se pointent à l'horizon, il arrive de plus en plus souvent que nos ados décident pour des raisons de logistique de rester avec nous, alors nos idées lubriques et festives prennent le second rang... C'est bien ainsi, nos enfants ne sont pas négociables, mais la petite pensée frustrante qui n'est pas loin... « Quand aurons-nous du temps pour nous??? "
...
En même temps, quand on est célibattante on souhaite ces petits ronrons de la routine à deux, et quand on est dedans... On rêve du temps où célibataire, notre cerveau avait tout l'espace voulu pour trouver tous les moyens pour faire de la place à la folie amoureuse...
...
Ce que je trouve encourageant de nos discussions entre copines et aussi avec mon doux, c'est que l'envie de trouver ces espaces de délires amoureux est bien présente. On a tous envie de trouver ce plaisir d'être ensemble. Car sans ce désir... Pourquoi rester en couple... Hein?

6 commentaires:

L'impulsive montréalaise a dit…

Tu as justement conclus par ce que je voulais dire en lisant ton texte.

Tu as envie. Et ça, ça prouve que oui, c'est un beau et bon couple. Pas parfait, au milieu d'une vie occupée. Mais avec une volonté et un désir toujours présent.

Fleur d'âme a dit…

Prévoir, louer une chambre d'hôtel et y aller... c'est simple non?!

Je sais, je sais... ;)

Les Réflecteurs a dit…

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.
Une lueur, une braise qui n'attend qu'un souffle chaud pour tout consumer; la raison, la fatigue, les tracas. Qui ne sont qu'un amas de poussières qui détournent notre regard de l'essentiel.

Par contre, pas facile de planifier quelque chose d'émotif à la base.
Je n'ai jamais vu de grande passion cartésienne...
Mais qu'à cela ne tienne, si c'est la rançon de la durée, pourquoi achever un si beau conte de fée?

Laluna a dit…

@Fleur d'ange : Quelle bonne idée, une chambre d'hôtel... La vie de princesse... J'aime!
@lui des réflecteurs : eh bien eh bien... planifier l'émotion est difficile, mais comme l'émotion est toujours là pour mon amoureux ce n'est pas ça qui est difficile à placer dans le temps... Mais bien l'espace amoureux et l'espace énergique pour bien vivre cet amour au quotidien...
Mais comme le dit si bien
@Impulsive : quand le désir est là, quand l'envie de le trouver est présent... me semble qu'on a fait un bout du chemin!
;-)

Nanou La Terre a dit…

Ici, depuis 1 mois, chacun notre tour, on choisi une petite destination surprise le Dimanche pm et l'autre se laisse conduire sans savoir où il va. C'est une surprise. J'aime beaucoup car l'effet surprise crée un petit bonheur au présent. Pour moi c'est ce qui importe, être ensemble simplement.

Bizous à toi xxx

Laluna a dit…

M'ennuyais de toi Nanou...
xx