24 novembre 2010

Question....

Pendant que les arbres nus découpent le ciel avec beauté et netteté, je suis assise et je constate l’état qui m’habite depuis quelque temps.


Je me sens torturée par mes mille et un visages, par les mille et une choses que je souhaite réaliser.


Il y a le temps gris aussi. Les ombres qui s’allongent très rapidement sur l’asphalte du stationnement de mon travail. Ma fenêtre donne sur ce lac de voiture, mais elle aimerait mieux, tout comme moi j’en suis certaine, faire face à la mer ou à une rivière... Elle se contenterait d’une forêt et moi aussi!


J’ai des envies d’exils...


J’ai la vague impression que mon âme n’arrive pas à se mettre en phase avec la mère et la belle-mère que je suis et la grande amoureuse qui habite tout mon être. Il n’y a que peu d'espace pour l'amoureuse et ses grands sentiments, dans une famille de quatre adolescents. Rien de neuf sous le soleil, ni les nuages n’est ce pas? La réalité d'une femme essoufflée qui a du mal à trouver du temps pour mettre du rouge sur ses lèvres le matin et à faire un peu d’ordre dans sa tignasse avant de partir travailler! Alors imaginez dans quel état je me retrouve le soir venu, quand tout ce beau monde est couché? Eh bien, je suis souvent sous les couvertures en même temps et dans un état plus près du sommeil que de l'enjôleuse.... 


Lorsque mes deux enfants étaient bébés, je me disais tout bas que lorsqu’ils seraient grands j’aurais du temps, enfin! Mais la maternité ne ressemble jamais, enfin pour moi, à une pub de lait, ou de Nutella!


Plus L. grandit, moins j’ai de prise pour la retenir sur terre et la convaincre de rester saine et en santé. La convaincre de s'ancrer dans les études, de se trouver des rêves, des buts. Elle s’envole très haut dans les sphères mentales des rêves irréalisables. Ensuite, elle déchante, se dévalorise et se met dans des états illicites et compliqués. Je la regarde et lui tends la main. Elle n’en veut pas, ou si peu. Elle est grande maintenant, elle sait et elle est capable. Je me rappelle alors la chanson de Jean Gabin et je me dis que les années vont peut-être venir à bout de lui montrer le chemin. Ou un chemin moins difficile. On est loin de ce que j’imaginais vivre avec mon adolescente à l’aube de sa majorité...


Avec Oli, la vie semble plus douce... Si on ne parle pas de scolarité. Il s’ennuie sur les bancs d’école, rêve d’être ailleurs et pense à mille choses. Mais pas à la matière enseignée... Il doit travailler fort pour arriver à atteindre ses buts... Et je dois mettre les bouchées doubles avec lui pour l’aider... Comme quand il était petit. Je trouve difficile de trouver cette patience d’ange que d’autres semblent avoir naturellement. J’ai l’impression que cette qualité n’est pas venue avec ma fabrication...


Il y a la belle rousse aussi. À la croisée d’un chemin sinueux. Celui de l’estime d’elle-même et de la recherche de la personnalité. Un beau chemin, mais il peut y faire si sombre parfois... Je ne retournerais pas à mes 14 ans pour rien au monde. Alors, j’imagine sans peine comment elle se sent tout à l’intérieur... J’essaie de l’éclairer un peu. Je profite du fait que je ne sois pas sa mère... Parce que tout le monde le sait n'est-ce pas? Une mère, ça ne sait pas ces choses-là...


Et il y a la petite Mamie... 10 ans. Remplie d’ingéniosité, d’assurance et de certitudes... comme on peut en avoir à cet âge... Brillante, elle prend la lumière existante et la tourne sur elle ce qui fait briller ses yeux.


Avec tous ces défis et les émotions qu’entraîne la vie avec ces personnes magnifiques... J’ai de la difficulté à trouver ma place comme femme, comme amoureuse. Je me rends compte que bien que l'amour soit présent et palpable... La place qui reste pour le cultiver et le nourir devient aussi petite que les défis avec les ados s'agrandissent. Ayant déjà vécu un échec amoureux, la peur au ventre de ne pas savoir comment faire surgit très fort en moi.


Comment on fait dites-moi? Et vous... Comment faites-vous ?

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je voudrais bien répondre à ta dernière question, mais étant seule depuis des années, je ne peux pas.
Pour ce qui est de mettre en phase la mère, la belle-mère et l'amoureuse et bien, je te dis, mets toi en phase avec toi et le reste suivra. Se recentrer sur soi, certain diront que c'est égoïste, mais non, pas du tout, si tu te perds, alors, tu perds tout.
Pour la plus grande, lacher prise, c'est ce que ma mère te dirait, tu lui a donner de bonne base, fait lui confiance. Difficile, je sais, car comme mère on veux tellement leur éviter toutes peines et difficultés.
Patience d'ange, avec des ados??? J'ai souvent dis aux parents de la garderie que la patience on l'épuise durant la petite enfance, pour l'adolescence, il faut une bonne dose d'humour et de dédramatisation!
En passant, j'adore te lire!

Isabelle Bourassa :)

Spiruline a dit…

4 enfants dont 3 ado, mazette, c'est pas rien. Il y a de quoi être épuisée même en n'étant pas un ange de patience, rassure-toi. En te lisant, la première chose qui m'est venue à l'esprit, c'est également "lâcher prise". Je sens que tu as envie de faire bien, de faire tout pour eux et tu l'as certainement fait, mais ils sont aussi responsables de leur propre vie et à un moment donné il faut accepter de les laisser voler à leur guise, même si l'on sait qu'ils vont probablement se casser la figure. Pense un peu à toi, prends soin de toi et de ton amoureux, aménagez-vous des plages de bonheur rien qu'à vous, vous le méritez. Et votre bonheur ne pourra que rejaillir sur les vôtres.
Belle journée!

Laluna a dit…

Merci les filles...
Un petit coup de blues...
Où même mon appareil photos n'arrive pas à me faire sourire...
...
Le spleen de novembre...
Le fait de l'avoir partagé...
m'a fait du bien !
...
Je vais me centrer un peu sur mon-notre-bonheur aussi !
...
Bonne journée à vous !
:-)

La Mère Michèle a dit…

Un peu de plaisir dans ce quotidien rythmé? Comment fait-on pour être heureux en vacances? On s'amuse! Et une sortie en amoureux?
Novembre: fou le camp! Tu nous as assez emmerdé!!!! ;op)

Nanou La Terre a dit…

Qu'aimerais-tu réaliser Laluna?
Pourquoi ne pas le mettre sur papier et ensuite, mettre la priorité sur ce qui est le plus important pour toi, là au moment présent?

Ta fenêtre donne sur un stationnement? Qu'à cela ne tienne! Je connais des gens qui ont déplacé des montagnes et réalisé leur rêve. Comment y arriver? Ne pas avoir peur de l'insécurité, foncé complètement vers l'inconnu, prendre des risques, mais surtout, ne jamais, jamais écouter personne d'autre que sa lumière intérieure. C'est elle notre sécurité, notre meilleur guide...Le seul guide qui nous abandonne jamais.

Chaque couple est une planète en soi. Vous semblez vivre beaucoup de tendresse et de complicité mutuel. Alors, en êtes-vous malheureux? Si la réponse est non, n'écouter que vous-même...

L., vit des rêve irréalisables, mais, ce sont ses rêves et tant qu'elle en a, il n'y a rien à craindre. Il faut lui faire confiance.

Oli. Qui dit que tout le monde a une patience d'ange? Ce que tu vois peut être loin de la réalité.Te permettre d'être toi-même et imparfaite, comme tout le monde, serait d'une grande délivrance.

La belle rousse est dans une période que tu as très bien ciblée Période impossible à jumeler avec qui que se soit. Le 14-15, si difficile.... Il faut laisser cet enfer passer, on n'y peut rien, mais rien du tout! Et tu le sais,alors c'est merveilleux, soulagement alors dis-toi! Tu sais que ça passera...Rassure-toi, une mère ça sait aussi ces choses-là.

La petite Mamie, bien moi j'aimerais bien la voir celle-là! Tu la décris merveilleusement bien!!!!Pourras-tu nous faire l"honneur de nous montrer ses yeux vifs et brillants?

Bien voilà tu l'as dit, ce sont tous des personnes magnifiques et moi, je pense que c'est comme ça que tu dois les percevoir, à jamais, tu comprends?

L'échec amoureux est derrière moi, car, aujourd'hui, ce que je vis ne ressemble à rien de ce que j'ai vécu, alors, inutile de comparer.

Nous prenons de temps en temps des moments bien à nous, dans un petit gîte du passant, mais surtout, nous ne prévoyons rien de, comment ça va se passer. L'important,c'est d'être ensemble et bien...

En passant Laluna, je trouve que tu écris merveilleusement bien!

Gros bec xxx

Laluna a dit…

Nanou.
Merci.
Ta présence ici est bonne et douce !
bisous aussi !
xx