13 novembre 2012

Gestion de meute

Qu'on l'appelle recomposée, reconstituée, tribu, meute ou famille tout court, la gestion d'une famille où tous les enfants ne sont pas de nous, n'est pas choses aisée. 
Il manque des repères, il manque des données subtiles pour comprendre l'évolution et bien saisir où le jeune est rendu.
Il y a la notion du "dis pas ça de mon enfant" ainsi que la notion du "me semble que ça ne serait pas comme ça si je l'avais éduqué". 
Quand deux adultes avec enfants se rencontrent, se bécotent et s'aiment assez pour unir leur deux familles, il faut savoir maintenir la chaîne de communication ouverte, offerte au temps et aux intempéries. Accepter que le vent souffle fort parfois et que les accords ne sont pas toujours au rendez-vous. Comprendre que l'amour peut parfois se jouer de rudesses et de maladresses.
C'est âpre éduquer des enfants, ça gratte dans la gorge et ça remplie les yeux de larmes souvent. Larmes de joie aussi, il est bon de le dire, mais pas que...
Quand mes enfants étaient plus jeunes, j'étais fière de dire que nous n'étions pas à la mode, que nous formions une famille traditionnelle. J'ai travaillé fort et j'ai cru longtemps que tel était notre destin. 
Je sais maintenant qu'être "à la mode" c'est travailler aussi fort, c'est aimer autant, mais en hautes voltiges!
...
Heureusement la question n'est pas de savoir si nous avons ou non fait le bon choix pour nous et pour la tribu en vivant ensemble. Bien sûr probablement que ça aurait été plus facile chacun chez soi. Plus facile pour l'acceptation des valeurs et du rythme d'éducation de l'autre, mais plus facile pour tout le reste? J'en doute! Je suis une personne qui croit à la mise en valeur du bien commun. En ayant vécu en famille d'accueil toute ma vie d'enfant, la notion de famille et d'amour d'un enfant ne se limite en rien à la biologie. Je trouve que le deal de notre tribu fonctionne quand même assez bien.
Mais...
Il en faut un n'est-ce pas?
Mais l'adolescence.... eh misères!!!!!
Je n'y avais tellement pas, mais alors là tellement pas pensé!!
...
Ce qui me console?
C'est que j'ai la certitude que certain ado de la maison se disent comme moi, mais à l'inverse : "mais je n'avais pas pensé que j'aurais une belle mère!!!"
...
heureusement on sait rire de nous par chez nous!
Ouf!



5 commentaires:

Fleur d'âme a dit…

C'est touchant. J'imagine (eh! oui!) que la famille recomposée a ses limites, que l'adolescence a ses histoires (je ne suis pas encore là)... Il faut toutefois se dire que tout peut arriver dans les meilleures familles!

Continuez d'en rire, c'est la porte de sortie!

Julie S. a dit…

Lâche pas, mon amie ; tu vas y arriver!

Spiruline a dit…

Et bien je n'ai pas eu ton courage! Comme tu le dis très justement élever des enfants, puis des ado, ça pique souvent la gorge et les yeux. Je le fais avec les miens mais pour préserver mes liens avec mon chéri, j'ai préféré ne pas me lancer dans une telle aventure avec ses enfants.Je pense que c'est une question de caractère, le mien ne supporterait pas ;-)

Petite libellule a dit…

Ça doit effectivement prendre beaucoup de courage et de compromis... Les miens sont encore petits, et moi et le papa ne sommes déjà pas toujours d'accord (lire souvent en désaccord) sur la façon de les éduquer. Je présume que contribuer à élever un ado qui n'est pas le sien, c'est du sport extrême! De l'humour, oui, y a que ça de vrai! :)

Solange a dit…

J'imagine que ça ne doit pas toujours être facile, mais quand il y a l'amour...